Accueil édugéo Support Voir les cahiers pédagogiques Télécharger le cahier

Cahier pédagogique "Transition énergétique en France"


Transition énergétique en France

La sécurité énergétique : un enjeu majeur du XXIe siècle

Depuis la mise en exploitation des gisements pétroliers en Pennsylvanie en 1859, les sociétés humaines ont progressivement développé un mode de vie où le pétrole est essentiel tant en termes d'énergie qu'en termes de matières premières.
Les conférences internationales sur le climat ont favorisé une prise de conscience des liens entre l'environnement, l'énergie et la sécurité.
Lors de la COP 21 qui s'est tenue à Paris en 2015, un accord international sur le climat fixait comme objectif de maintenir le réchauffement climatique en deça de 2° à l'horizon 2100.

Pour tenir cet objectif, il faut réduire d'urgence de manière drastique les émissions de gaz à effet de serre : de 40 à 70% d'ici 2050.
Comment concilier cet objectif vital pour la planète et l'humanité avec les contraintes socio-environnementales du quotidien?

La consommation d'énergie primaire en France métropolitaine en 2017 a été de 7.870 kilos équivalent pétrole par seconde (compteur), soit 248,2 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) par an. Une consommation énergétique en augmentation de 0,7 % par rapport à 2016. La France est le 6ème consommateur mondial d'énergie.

 Source : https://www.planetoscope.com/Source-d-energie/951-consommation-energetique-de-la-france.html

 

Le parc nucléaire

 Carte de localisation des sites de production nucléaire en France

 Le réseau électrique à haute tension

 

La géographie du réseau de distribution électrique fait apparaître des zones de faiblesse : la pointe de la Bretagne ou encore la région niçoise apparaissent en bout de lignes.

 

Les centrales à charbon

 Le gouvernement a pris l'engagement de fermer ces centrales à charbon dont le rôle pourtant est essentiel pour faire face aux pics de consommation électrique.

La centrale de Cordemais

 

 

La centrale de Cordemais est présentée comme étant la plus puissante et moderne centrale thermique de France.

Installée sur l'île de la Calotte depuis 1970, le site a été choisi pour sa disponibilité en eau de refroidissement (La Loire) tandis que l'ancien bras de la Loire reçoit les rejets de l'autre côté. Dans le gestionnaire de couches, affichez la carte d'état-major puis la photographie ancienne des années 50 pour lire les transformations successives.
Le croquis permet d'identifier les différents espaces : chaudières, parc à charbon et à fioul. Les cendres de combustion (gypse) sont recyclées (platres, ciment, construction...) d'où le parc à cendres dédié.
L'affichage en transparence de la photographie aérienne et de la carte IGN permet aux élèves de mieux comprendre l'espace grâce aux informations portées sur la carte.
La centrale fait l'objet d'un programme de reconversion. La production d'électricité à partir du fioul est désormais arrêtée depuis mars 2018. Alors que le gouvernement a annoncé vouloir fermer les centrales à charbon en 2022, il reste à vérifier la faisabilité d'une conversion vers une co-combustion de biomasse et de charbon pour assurer la pérennité du site.
Dans le sélecteur de couches, sélectionnez Lignes électriques puis dézoomer à l'échelle du grand ouest : on observe alors que la centrale de Cordemais joue un rôle essentiel dans l'alimentation électrique de la Bretagne. 

Pour aller plus loin :

Consultez la présentation de la centrale sur le site EDF .
L'avis de Jacques Percebois, professeur émérite à l'Université de Montpellier.

Le zoom de la rédaction de France Inter sur la conversion biomasse des centrales à charbon

 

 

Des liens utiles :


L'histoire de l'énergie en France (groupe Total)

Suivre la route de l'électricité  (materre.fr)

D'ou vient l'énergie en France? (Ademe)