Accueil édugéo Support Voir les cahiers pédagogiques Télécharger le cahier

Cahier pédagogique "Ajaccio"


Ajaccio

Ajaccio : « une métropolisation en miniature ? » *

Les ressources disponibles

 

Sur la zone pédagogique d'Ajaccio, nous disposons dans édugéo d'une carte ancienne de 1976 et d'une photographie ancienne de 1990.
A cela on peut ajouter depuis la cartothèque dans les fonds géoportail, une carte de 1950 et des photographies historiques des années 50 à 65.

 

 

 

Chef-lieu du département de la Corse du Sud et préfecture régionale, Ajaccio compte 63 723 habitants au recensement de 2006 et l’agglomération concentre désormais l’essentiel des activités et des hommes de la Corse du Sud. Les principales fonctions métropolitaines y sont présentes. 

 

 

Les activités industrielles sont concentrées dans la vallée du Gravona et forment  un triangle entre les N 194 et N 193 qui conduisent à Bastia. 

 

 

Carte au 1/16 000e 

La carte au 1/16 000e permet de repérer les lieux de pouvoir (Hôtel de Ville,  Préfecture, Tribunal…), les zones spécialisées (centres commerciaux, zones de loisirs à forte attractivité : port, plage, casino, lieux culturels). 

 

 

carte réseau routier 

La carte permet de visualiser le réseau routier, qui traduit la position en cul-de-sac de la ville, avec deux grands axes, vers le nord (Corte-Bastia) et vers le sud (Sartène et Bonifacio) de l’île. On note également la présence d’un aéroport auquel il convient d’ajouter une gare maritime, assurant tous deux les liaisons avec le continent. 

 

 Étude de cas.  Entre mer et arrière-pays  : le développement d’une ville littorale 

Inscription dans les programmes
6e Thème 3 Habiter les littoraux 
2e :Thème 4 Gérer les espaces terrestres Les littoraux, espaces convoités

 

carte de 1976 au 1/32 000 

Fondée en 1492 par les Génois sur un site abrité, Ajaccio s’est développée à l’origine sur une mince bande côtière de terres basses. 

La ville a connu un développement démographique spectaculaire dans les années 60. 

photographie de 1975 au 1/16 000 

La photographie aérienne de 1975 permet de repérer les nombreux logements collectifs construits sur les hauteurs de la ville et dans le quartier des Salines, faisant apparaître une opposition marquée entre la vieille ville et les grands ensembles construits en périphérie. 

carte de 2008 au 1/32 000 

Photographie de 2007

L’arrière-pays montagneux est partagé entre maquis et habitat dispersé.  Dès que l’on s’éloigne de la côte, on retrouve la Corse profonde, avec ses paysages éternels et ses villages isolés. Un exemple : le village de coti chiavari (500 habitants), qui connaît une légère reprise démographique (400 habitants en 1976). Sur le territoire de la commune, on peut observer sur un plateau les traces d’un ancien pénitencier, fondé en 1855 et devenu aujourd’hui une destination de randonnée. 

1976

 2008 carte récente au 1/32 000 

On y découvre en effet une vue panoramique sur le golfe d’Ajaccio. 

 
photographie récente au 1/4 000 

En quoi Ajaccio est-elle un centre touristique ? 

Durée :  1 heure en salle informatique 

Niveau :  Troisième / seconde 

Objectifs  pédagogiques :  repérer sur des documents  cartographiques et photographiques les lieux symbolisant une activité touristique importante, identifier le développement urbain lié au tourisme. 

L’exercice  : à l’aide des cartes topographiques, complétées par des données statistiques, mettre en évidence la vocation touristique d’Ajaccio, selon les critères suivants : importance et répartition de l’habitat secondaire, présence d’infrastructures touristiques, présence et saisonnalité de moyens de transport adaptés à une activité touristique. 

Le déroulé :

1/ Sélectionnez la zone pédagogique d’Ajaccio sur le site édugéo. 

2/ Affichez la couche topographique scan 25. 

3/ Superposez la couche des bâtiments actuels sur la carte ancienne de 1976 pour mettre en évidence la colonisation des hauteurs de la ville par l’habitat secondaire. 

4/ Comparez la carte ancienne et la carte actuelle pour constater la pression foncière sur le littoral au sud d’Ajaccio. 

5/ Étudier sur la carte de la ville l’infrastructure portuaire, qui fait apparaître, entre autres, une gare maritime et un port de plaisance. 

Repérer également la présence de la plage et du casino sur la côte sud de la ville. 

6/Compléter l’exercice par l’étude des données statistiques concernant  le trafic de l’aéroport Campo dell Oro qui font apparaître des pics de fréquentation en juillet et août. 

(www.ajaccio.aeroport.fr) 

 

* Armand Frémont, Portrait de France